• Cécile Flaceliere

Comment traverser le deuil?

Mis à jour : 12 mai 2020

Comment fait-on pour traverser un deuil ? On parle si peu de ce moment si difficile de l’existence.

« J’ai perdu mon conjoint, il y a 1 an et depuis l’annonce de son décès , j’ai cessé de vivre . Je ne vis pas vraiment, je survis.

Je fais en sorte que les gens ne m’en parlent pas. J’évite tout ce qui me rappelle sa présence. Et, je me réfugie dans mon travail. »

On n’aborde pas facilement la problématique du deuil. On a même tendance à en parler, publiquement, le moins possible.

Pourtant, vivre un deuil est l’une des expériences les plus communes, les plus douloureuses, les plus profondément humaines, personne n’est épargné. Cette conscience d’une sorte de fraternité dans le chagrin est l’un des remèdes efficaces : pouvoir partager, parler, mettre des mots sur cette douleur qui tord le cœur, c’est l’un des moyens de traverser ce temps de deuil.

La tristesse est l’émotion centrale dans le deuil et parfois, cette émotion entre en conflit avec le désir d’être fort et de pouvoir se débrouiller tout seul.

La tristesse signale que le coeur est « brisé » et qu’il a besoin de pouvoir s’exprimer, pleurer, trouver de la consolation.

On peut décider de ne pas donner d’attention aux besoins de notre cœur, mais cela a comme résultat de nous mettre à distance de nous-mêmes, de la vie et des autres.

La tristesse fait partie du processus de perte et de séparation : il est utile de se donner la permission de la ressentir et de la vivre. On peut se donner des moments pendant lesquels on regarde des photos, on se remémore un souvenir, on écoute une chanson qui fait penser à l’être disparu, on relit une lettre, un mail, et pendant ces instants, on se laisse pleurer, on laisse son cœur s’ouvrir, exprimer toute la tristesse qu’il contient.

Certains craignent de ne pas pouvoir s’arrêter s’ils commencent à pleurer. Au contraire, exprimer sa tristesse, ses ressentis, accueillir ses larmes, permet d’apporter un soulagement et retrouver une détente intérieure si importante.

« Traverser le deuil », c’est se prendre en considération, c’est accepter ses émotions et cette douleur éprouvée et voir combien il est nécessaire de l’exprimer.


Pour aller plus loin:

Christophe Fauré, Vivre le deuil au jour le jour, Ed. Albin Michel

Rosette Poletti, Comment se dire adieu, Ed. Jouvence


14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

tranquillite.fr - 2 rue maxime guillot - 21240 Talant
téléphone: 09.50.65.93.69 - 06.09.64.03.15

mail: contact@tranquillite.fr

SIREN: 877 759 340

  • Noir LinkedIn Icône
  • Noir Icône Instagram

©2019-2021 tranquillite.fr / Tout droits réservés