Qu'est-ce qu'une pension de réversion ?

Une pension de réversion est une part de la retraite que percevait ou aurait pu percevoir le conjoint décédé. Cette aide financière est accordée sous conditions et le versement de cette aide n’est pas automatique. Il faut en faire la demande, généralement, auprès de la caisse de la retraite du défunt.

Pension de réversion : Quelles conditions pour l'obtenir ?

Les conditions varient en fonction de la situation et de la carrière professionnelle du défunt. Généralement, le versement d’une pension de réversion est soumise à 3 critères :

Critère de situation : 

Dans la majorité des cas, il faut avoir été marié avec la personne décédée pendant un certains nombres d’années pour espérer en bénéficier. Le nombre d’années varie selon les organismes. Le pacs et le concubinage ne sont pas considérés pour obtenir cette pension.

Critère d'âge :

L’âge du conjoint survivant est bien souvent un critère important pour son éligibilité.

Il faut dans la majorité des cas avoir plus de 55 ans pour en bénéficier comme dans le cas des pensions de réversions d’un salarié ou retraité salarié du privée.

À noter que, dans le cas d’une demande de pension de réversion complémentaire, le critère d’âge ne sera pas retenu (pour les caisses dépendant de l’AGIRC-ARRCO par exemple).

Critère de ressources : 

Les revenus du conjoint survivant sont étudiés pour son obtention. Encore une fois, certaines caisses ne prennent pas en compte les revenus pour l’attribution de la pension de réversion. C’est le cas des conjoints de fonctionnaires décédé par exemple.

Attention à ne pas confondre ressources et revenus. Ce n’est pas pareil et cela peut avoir un impact sur votre déclaration et par conséquent percevoir des sommes que vous devrez rembourser par la suite. Il est important d’être vigilant.

Pension de réversion de base et pension de réversion complémentaire ?

Pour bénéficier de l’intégralité de ses droits, il faut faire autant une demande de réversion de base que de réversion complémentaire.

Comme évoqué, les critères diffèrent en fonction des différentes caisses et il souvent difficile de s’y retrouver. Nous sommes à votre écoute pour vous aider en cas de besoin.

Le réversion de base sera effectué par la caisse de retraite auprès duquel le conjoint décédé aura cotisé en majorité (Carsat etc).

La pension de réversion complémentaire sera versée par la ou les caisses de retraite complémentaire du défunt ( AGIRC-ARCO, IRCANTEC…).

Le patrimoine est analysé pour le calcul de la pension de réversion de base.

Peu de personnes le savent, mais le patrimoine (bien immobilier, épargne, donations…) est considéré pour le calcul du montant de la pension de réversion.

Généralement d’un montant de 54% de la retraite que percevait ou aurait pu percevoir le conjoint décédé, ce montant peut-être minoré en fonction de votre patrimoine.