Nous ne sommes jamais préparés au décès d'un proche. De même, nous ne sommes pas au courant de l'ampleur des démarches et des formalités après décès à faire, dont les demandes d'aides financières après décès.

Quelle que soit notre relation, notre parcours ou notre histoire, un tel événement nous plonge dans un état émotionnel qui nous conduit à commettre des erreurs, des oublis.

Il faut dire que : Vivre le décès d'un proche est un réel séisme. Vous allez organiser les obsèques. Prévenir les proches. Puis enfin vous recueillir auprès du défunt. Et vous allez également devoir gérer les démarches et les formalités après décès.

Ainsi, parmi ces démarches et ces formalités après décès, vous allez devoir prévenir près de 20 organismes par courrier. Vous allez faire des recherches pour bénéficier d'aides financières, telles que la pension de réversion. Et enfin, vous allez aussi vérifier si le défunt avait ou non des comptes bancaires et des contrats d'assurances-vie.

Les options pour faire vos démarches après décès :

Pour réaliser toutes les démarches après décès, vous pouvez :

  • soit le faire seul, avec le risque d'oublier des éléments, de subir des allers-retours pour manque de pièces justificatives, et de faire des erreurs. Le faire seul, c'est passer plusieurs heures à chercher sur internet ou dans un guide papier, à téléphoner aux organismes pour obtenir des réponses.
  • soit vous faire accompagner par des spécialistes, qui s'occupent au quotidien d'aider les familles dans la gestion des démarches et des formalités après décès. C'est ce que moi, Teddy Bredelet, vous propose avec les accompagnements tranquillite.fr -> Voir les accompagnements proposés par tranquillite.fr .

Lorsque vous réaliser les démarches après décès et notamment les demandes d'aides financières prévues dans le cadre du décès d'un proche, il est fort probable que vous fassiez des erreurs.

Des erreurs qui peuvent avoir des conséquences sur notre situation familiale ou sur notre situation financière. Cela dit, vous pouvez éviter ces erreurs par la lecture de l'intégralité de cet article qui vous délivre des pièges à éviter. Vous serez alors confiant dans l'obtention d'aides financières après le décès d'un proche.

Parmi celles-ci, nous en avons choisi 3 erreurs à éviter pour vos demandes d'aides financières après décès.

Erreur n° 1 : Les aides financières après le décès d'un proche sont-elles versées automatiquement ?

Le versement d'aides financières après décès n'est pas automatique

Absolument pas. En général, contrairement à ce que l'on pourrait penser, le versement des aides après décès n'est pas automatique. De ce fait, aucun organisme ne viendra de lui-même vers vous pour vous verser une aide financière après décès. Il est donc important de prendre les mesures nécessaires. Celles-ci vous aideront à faire valoir vos droits en matière d'assistance financière après le décès d'un être cher.

Étape 1 : prendre l'initiative de faire la demande d'aides financières post obsèques

Dans la plupart des cas, il vous faudra prendre l'initiative de faire la demande d'aides financières auprès d'organismes appropriés. Cela peut inclure votre caisse d'assurance maladie, de retraite ou même encore auprès des services du gouvernement français. Faire toutes ces démarches et ces demandes d'aides financières après décès nécessitent une grande attention et vigilance de votre part :

  • pour suivre toutes les étapes correctement,
  • joindre les bonnes pièces justificatives
  • et ne pas faire d'erreurs.

Étape 2 : vérifier votre éligibilité aux aides financières post décès

Ensuite, une fois que vous avez vérifié votre éligibilité à ces aides financières, il faudra compléter de nombreux formulaires longs et complexes. Ces formulaires exigent des informations détaillées sur votre situation personnelles, vos revenus, votre patrimoine. Il est essentiel de fournir toutes les informations demandées. Cela vous évitera tout retard, rejet et aller-retour avec l'organisme concerné par votre demande d'aides financières.

Exemple : la pension de réversion

Un exemple très courant de demande d'aide financière après décès est la demande de pension de réversion. C'est l'une des aides financières après décès les plus connues, si vous êtes le ou la conjointe survivante d'un travailleur du secteur privé.

Le formulaire officiel de demande de pension de réversion ne comporte pas moins de 12 pages, 4 pages de notice et 8 pages d'informations à renseigner -> Voir le formulaire CERFA de demande de pension de réversion.

Chaque situation est unique, ne restez pas seul

Il faut savoir que les formulaires CERFA, utilisés pour la demande de pension de réversion, varient en fonction de la situation professionnelle de votre proche défunt.

Par conséquent, en fonction de si le défunt est un professionnel du privé, un fonctionnaire d'état, territorial ou de la fonction hospitalière, ou bien encore un avocat et un agent d'assurance...
Les proches, qui s'occupent des démarches et des formalités après décès et spécifiquement des demandes d'aides financières après décès, devront remplir des documents différents.

Dans tous les cas, et, quelle que soit votre situation, si vous ne souhaitez pas faire d'erreurs en complétant le formulaire de pension de réversion, tranquillite.fr peut vous accompagner dans cette démarche. L'accompagnement de tranquillite.fr peut vous permettre de bénéficier de toutes ces aides. Et ce, sans vous poser aucune question vis à vis des exigences administratives.
tranquillite.fr vous permet de réduire les délais au maximum. -> Je souhaite être accompagné par tranquillite.fr

Ainsi, en choisissant tranquillite.fr ; vous pouvez

  • non seulement obtenir une assistance de professionnels spécialisés dans les démarches après décès
  • mais aussi réduire le délai d'attente de 3 à 6 mois pour le premier versement d'une pension de réversion, l'aide financière après décès la plus importante.

En une phrase, l'accompagnement de tranquillite.fr offre un soulagement financier plus rapide dans un moment délicat qu'est la perte d'un proche.

Erreur n° 2 : Penser que vous n'avez droit à aucune aide financière après décès !

Je gagne trop, je n'ai jamais droit à rien... Ça vous rappelle quelque chose ?

Jusqu'à présent, en France, on estime qu'environ 60% des aides financières suite à un décès ne sont pas réclamées par les citoyens.

Ce chiffre impressionnant confirme donc à un manque de connaissance, de temps ou d'énergie. En général, la recherche d'aides financières peut sembler fastidieuse. Pourtant faire ces recherches peut en valoir la peine. En d'autres termes, ne laisser pas la paperasse administrative vous dissuader d'effectuer vos recherches d'aides financières après décès. Surtout lorsque des spécialistes, tels que l'équipe de tranquillite.fr, peuvent vous aider.

Vous êtes sûrement éligible à une aide financière post décès

Combien d’entre vous pensent que les aides financières après décès sont toujours pour les autres et jamais pour vous-même ?

La première chose à faire est de vous enlever cette idée de la tête et de vous renseigner par courrier ou téléphone auprès des organismes concernés. Parmi les organismes, vous trouverez la caisse de retraite (même si votre proche était salarié), la CPAM, la MSA, l'URSSAF ou le gouvernement pour demander l'étude de vos droits.

Explorez toutes les options qui s'offrent à vous et qui pourraient vous aider à surmonter cette période difficile qu'est la perte d'un proche.

Si vous souhaitez éviter d'appeler chaque organisme pour connaître vos droits, tranquillite.fr propose un accompagnement. tranquillite.fr liste toutes les aides financières après décès et vous accompagne pour les obtenir. Nous vous conseillons de ne pas ignorer les soutiens financiers potentiels. En effet, ceux-ci pourraient soulager votre quotidien, votre charge mentale et émotionnelle.

En effet, il est inutile de multiplier les demandes, si vous ne vérifiez pas votre éligibilité. Vous perdrez beaucoup de temps, d'énergie... Croyez-moi, je sais de quoi je parle. Même si vous pensez ne pas être éligible aux aides financières après décès, cela vaut la peine de simplement vérifier. Vous pourriez être surpris.

Vérifiez si vous avez le droit à des aides financières avec l'accompagnement de tranquillite.fr

Un exemple avec le cas de Catherine

Dernièrement, je recevais un mail de remerciement chaleureux de Catherine qui perçoit 380 € par mois depuis notre intervention. Elle aussi, présumait ne pas être éligible aux aides financières après décès dont elle avait finalement droit. Elle avait peur de se retrouver perdue parmi toutes les demandes d'aides à faire, de ne pas en voir le bout et déçue au final. Mais avec tranquillite.fr, elle l'a fait et ça a marché. Vous pouvez lire tous les avis et les témoignages de personnes accompagnées, comme Catherine, sur le site internet de tranquillite.fr -> Lire les avis et les témoignages sur tranquillite.fr

Plusieurs milliers de familles ont compris qu'il était crucial de ne pas présumer être disqualifié automatiquement de recevoir les aides financières après décès qui leur étaient dues.

Par ailleurs, si vous n'avez pas envie de multiplier les demandes et d'obtenir une réponse claire sur votre éligibilité, vous pouvez nous contacter pour bénéficier d'un diagnostic gratuit de votre situation en prenant rendez-vous avec l'équipe de tranquillite.fr . Vous serez alors épaulés dans vos recherches et l'ensemble de vos démarches après décès.

Vous pourrez découvrir immédiatement quelles démarches entreprendre pour naviguer à travers les différentes formalités et démarches administratives après obsèques.

Erreur n° 3 : Il est trop tard pour faire ma demande d'aides financières après décès.

Pour illustrer ce propos, notamment, je prends l'exemple de Catherine dont je vous parle plus haut.

Catherine m'a contacté sur les conseils d'une de ses amies, que tranquillite.fr avait déjà accompagné pour obtenir des aides financières après décès.

L'analyse de la situation

Lors de notre premier contact, Catherine m'explique sa situation personnelle. Puis, elle revient sur les raisons pour lesquelles elle a besoin d'être soutenue et d'être accompagnée dans ses démarches après décès. Son mari est décédé depuis maintenant 5 ans. À l'époque du décès, elle n'a eu ni la force, ni l'énergie nécessaires pour entreprendre des recherches sur les aides financières. Pourtant, elle aurait pu en bénéficier. Elle ne ne se voyait pas demander quelconque aide financière après décès.

Le doute

Même après plusieurs années, Catherine se demande si elle aurait pu faire mieux et autrement. Depuis cette date, un doute subsiste. Est-il trop tard pour vérifier mon éligibilité aux aides financières après décès et faire ma demande ? Ce doute soulève une question. Existe-t-il une date limite pour demander et bénéficier d'aides financières après le décès d'un proche ?

Répondre à cette question n'est pas simple. Il faut souligner qu'il est délicat de se prononcer spontanément. Vous l'avez compris, les critères d’éligibilité aux aides financières après décès varient en fonction de chaque situation individuelle. Chaque cas est unique et doit être examiné avec attention et par un spécialiste pour déterminer les droits possibles.

Le bilan

Afin d'aider Catherine et la soulager de cette question, je lui propose un bilan gratuit et sans engagement avec tranquillite.fr . Nous étudions en détail sa situation. Nous déterminons si elle peut bénéficier d'aides financières après le décès de son époux.

À l'issue de mon analyse avec l'accompagnement de tranquillite.fr, il résulte que la situation de Catherine répond effectivement à plusieurs critères d’éligibilité. Catherine peut obtenir des aides financières spéciales après le décès d'un conjoint. Ce cas montre que même après plusieurs années, il est possible de faire valoir vos droits et de bénéficier d'aides financières après décès.

Le résultat

Nous avons ensuite rempli les formulaires CERFA officiels adaptés à sa situation, que nous avons transmis aux organismes compétents. Quelques semaines plus tard, nous avons reçu l'accord par courrier pour l'obtention d'aides financières auxquelles Catherine avait droit.

Pour conclure

En conclusion, vous l'avez compris, vous avez peut-être droit aux versements d'une ou plusieurs aides financières spéciales après décès. Et ce, même plusieurs années après la date du décès !

Ces aides financières après décès ne sont pas réservées aux seules situations sociales critiques, aux conjoints. Les aides sont accessibles à toute personne éligible. Vous seriez surpris d'apprendre qu'il existe plus d'une dizaine d'aide financières disponible suite à un décès.

Conseil de tranquillite.fr

L'accompagnement de tranquillite.fr vous liste un à un les critères d'éligibilité aux aides financières. En complément, tranquillite.fr vous guide pas à pas pour remplir les formulaires CERFA et les envoyer aux organismes compétents.

Si vous souhaitez obtenir l'assistance d'un professionnel. Si vous souhaitez obtenir des aides financières après décès et réaliser toutes vos démarches et vos formalités avec apaisement, inscrivez vous à l'un des accompagnements de tranquillite.fr -> Choisir l'accompagnement tranquillite.fr qui me convient.

Pour finir cet article sur les erreurs à éviter pour vos demandes d'aides financières après décès.

Après le décès d'un proche, nous sommes souvent dans un état émotionnel délicat et difficile à gérer. Les démarches et les formalités administratives après décès sont accablantes. Les proches de défunt naviguent dans un terrain inconnu. Il est cependant essentiel de comprendre qu'il existe des professionnels spécialisés pour les démarches après obsèques. Vous pouvez être soutenu.e dans ces moments et aider à trouver des aides financières.

Que ce soit pour organiser les obsèques, prévenir les proches, ou gérer les démarches après décès, chaque étape est un défi. Il est fréquent de se sentir dépassé, c'est même normal dans ce moment difficile. Il est également fréquent que des erreurs soient faites. C'est pourquoi il est important de prendre le temps de comprendre toutes les options qui s'offrent à vous et de demander de l'aide autour de vous.

La clé : Se faire aider pour gérer vos demandes d'aides financières post-décès

Parmi les démarches à faire après un décès, il y a les recherches d'aides financières. Beaucoup ignorent que plus de 10 aides financières après décès existent en France. Il est important de se renseigner et d'explorer si oui ou non vous pourriez être éligible.

Faire toutes ces recherches est très chronophage et décourageant. C'est pourquoi tranquillite.fr propose des accompagnements personnalisés pour chaque situation.

Il est fortement recommandé de se faire accompagner par des experts. Cette assistance est précieuse pour réduire le stress, ne pas faire d'erreurs, ne rien oublier et surtout éviter les allers-retours avec les organismes.

En faisant appel à des professionnels tels que tranquillite.fr, vous pouvez obtenir toute l'assistance dont vous avez besoin. Comme ça, vous êtes sûr.e de ne faire aucune erreur dans vos demandes d'aides financières après décès.

L'accompagnement de tranquillite.fr a été conçu avec une thérapeute du deuil afin de respecter le moment délicat que vous traversez. Nous vous garantissons toute la discrétion dont vous avez besoin.

Toute l'équipe de tranquillite.fr se tient à votre disposition. Nous vous transmettons tout notre courage pour traverser cette étape de vie qu'est le décès d'un proche.